Accueil

Gravure

 

Situation de la gravure au XXIème siècle par Joëlle Serve

J'ai créé un atelier de gravure à Paris en 1975 cela fera bientôt 30 ans : L'atelier 63. Cet atelier pédagogique initie les artistes à toutes les techniques de la gravure sur métal : eau-forte, aquatinte, vernis mou, pointe sèche, burin, etc…               Après 10 ans d'atelier, j'ai eu le désir de développer cette activité en créant une association de graveurs du nom de TRACE, dont la spécificité est d'avoir une biennale internationale de gravure à Paris. Trace ayant été créé sur la notion d'échange, nous avons beaucoup exposé à l'étranger en Chine, aux Etats-Unis, au Québec, en Corée, en Europe.

 

L'Algarve
Tourbillons

 

Je voudrais, en quelques mots, soumettre à votre réflexion une idée qui me paraît intéressante : à savoir, Quelle peut être la place d'un graveur dans la société actuelle au début du XXIème siècle ? En effet, il n'y a pas si longtemps, nous les graveurs pouvions passer pour de véritables dinosaures : consacrer plusieurs dizaines d'heures sur une plaque de cuivre ou de zinc, avec comme seul moyen d'expression un burin, quelques gouttes d'acide nitrique, un grattoir, un brunissoir, cela datait un peu !!! Seulement voilà Internet est arrivé, nous sommes en présence d'armées d'individus qui travaillent entre 8 à 13 heures devant un écran… on va parfois jusqu'à les appeler " les nouveaux esclaves "… Or, cet actuel instrument de travail que l'on ne peut réfuter, pas plus que l'électricité ou le téléphone, à une époque pas si lointaine, a créé une véritable révolution dans le rythme profond et intime de l'organisme humain. En effet, il y a une modification totale des notions d'espace et de temps et cela peut susciter en nous des traumatismes assez profonds dont nous n'avons pas encore réellement réalisé la portée par manque de recul...

 

Coup de soleil
Lumière
La mer se retire
A l'aube des temps

 

               C'est pourquoi on assiste dans nos sociétés à un retour brutal mais certain vers le jardinage, le bricolage mais aussi vers les métiers d'art. Métier, la plupart du temps, signifie utilisation de la main et implique la notion d'humilité, de modestie et aussi de respect absolu et total pour tout ce qui vient du rythme profond du cosmos. Cet élan nouveau est probablement un besoin instinctif de nous ressourcer : de rester en harmonie avec notre planète.

Ainsi le " dinosaure " GRAVURE peut bien en quelques temps redevenir une expression d'avant-garde, puisqu'elle nous permet à travers un métier rigoureux et grave d'exprimer le journal intime de nos émotions.

Joëlle Serve

Parcours artistique et expositions
Peinture
Gravure
Dessin
Atelier 63
Association TRACE
Expositions à venir
Contacts